Les fruits de la célébrité: la fast fashion comme source de pression

La pression de suivre les tendances et d'être à la mode nous conduit à porter des vêtements mal fabriqués et produits sur des périodes de temps raccourcies. En effet, la confection de vêtements génère une utilisation accrue de toxines et de pesticides. Un rapport de McKinsey a souligné que sur ces vêtements que nous «bluffons» de porter plusieurs fois, les trois cinquièmes se retrouvent dans un incinérateur ou dans une décharge en moins d'un an. Après tout, personne ne semble se permettre de porter des tenues désuètes, et donc personne n'oserait utiliser une tenue d'été en automne.

Le mot «mode» lui-même fait référence aux styles les plus récents et les plus reconnus, mais exerce aussi une pression sociale sur les femmes. Les vêtements recherchent l'attention, ils sont, dans une certaine mesure, considérés comme une décoration corporelle et peuvent même créer une partie d'une identité. Aujourd'hui, la plupart des femmes souffrent d'une pression provenant du concept sociétal de la mode, et se sentent inférieures quand elles ne suivent pas les tendances. De ce fait, et par peur, les femmes, telles que nous, ont tendance à faire des efforts médiocres en faisant des achats excessifs de vêtements mal confectionnés, ou totalement inutiles. Un rapport de HealthyChildren.org a révélé que 37% des articles de magazines pour adolescents sont fixés sur le sujet de l'apparence en corrélation avec la mode. Mais il ne sert à rien de porter les dernières tendances si vous n'êtes pas absolument à l'aise dans ce que vous portez, et comment vous le portez. Aujourd'hui, la mode doit être synonyme d'expression de soie, de "selflove", et de respect de l'environnement. Acheter moins, faire durer, ainsi que se sentir heureux et en bonne santé, sont des priorités que les femmes devraient mettre en place.

Acheter moins et faire durer cela signifie également faire appel aux grandes marques et fabricants pour s'assurer qu'ils ne soutiennent pas, ou ne bénéficient pas des pratiques omniprésentes et extensives de travail forcé . Aujourd'hui, nous sommes reconnaissants qu'une communauté accrue de consommateurs recherche une «mode durable» sur Google, plutôt que des achats rapides. À la fin de l'année 2017, ces recherches ont augmenté d'un montant significatif de 100%. De plus, la valeur du marché des vêtements durables et l'attitude des consommateurs à l'égard de la mode éthique ont augmenté favorablement de 20% en 2018. À propos 60% des milennials (en particulier les femmes) choisissent de faire des achats plus durables et envisageraient d'économiser et d'intégrer les mêmes vêtements pendant toutes les saisons. Cette nouvelle tendance renforce également la confiance et réduit la pression sociale de s'habiller en accord avec les dernière tendances. Cette nouvelle manière de penser s'appelle «sans défaut ou sans reproche».

Marilyn Monroe a un jour souligné que: «Vouloir être quelqu'un d'autre est un gaspillage de la personne que vous êtes.» Nous voulons donc que les femmes s'expriment à travers leur propre goût et s'informent sur les dernières pratiques plus responsables qui n'impliquent aucune pression à la mode. Ne vous précipitez pas sur les pièces de fast fashion, résultant d’un processus imprévu et réducteur de délai entre la conception et la consommation sur une base saisonnière. Au lieu de cela, prenez votre temps, achetez durablement pour notre planète et soyez fidèle à vos goûts car rien de ce que vous aimez vraiment n'est jamais «démodé».


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés